c'est bien naître à soi
c'est bien naître à soi
Bien être à Melle
Bien être à Melle

Retraitement et Désensibilisation par Mouvements oculaires                             La technique IMO / EMI  

La technique (IMO / EMI) d'Intégration par les mouvements oculaires, en anglais, Eye Movement Integration, est également utilisée pour traiter les états de stress post-traumatiques.

Elle présente certaines ressemblances avec l'EMDR : L' IMO fait également appel à des mouvements oculaires et elle est bien souvent efficace en peu de séances.

C'est une thérapie issue de la PNL et des travaux de Robert Dilts sur les mouvements oculaires en tant que « clés d'accès » aux informations.

L'EMDR signifie Eye Movement Desensitization and Reprocessing, que l'on peut traduire par " Retraitement et Désensibilisation par Mouvement Oculaire ", c’est une technique psychothérapique conçue à la fin des années 1980, en Californie, par Francine Shapiro.

Cette technique a été récemment popularisée dans les pays francophones par le professeur David Servan-Schreiber, auteur du best-seller « Guérir » dans lequel il décrit la technique.

 

Le thérapeute accompagne des personnes manifestant des symptômes liés à un ou des événements traumatiques : phobies, stress ou encore perte d'estime personnelle.

La séance de désensibilisation peut (et va) réactiver des émotions ou des douleurs fortes, le thérapeute doit donc prendre un certain nombre de précautions et suivre un protocole précis et adapté à son client.

Grâce à la stimulation bilatérale, on obtiendrait un effet de décodage des souvenirs semblable à celui qui se déroule durant le sommeil paradoxal. Réflexes d’orientation et réaction de détente. Armstrong et Vaughan (1998) remarquent que la stimulation bilatérale du traitement empêche une réaction biologique d’un souvenir traumatique : la stimulation active une réaction d’orientation, qui contrecarre un niveau d’activation élevé. Ce qui a pour effet de produire un effacement accéléré du souvenir sensoriel traumatique.

La double attention : l’attention alternée durant la stimulation entre une perception intérieure et extérieure, et bilatérale activée durant le déclenchement du souvenir traumatique créé une synchronisation et une inhibition dans les réseaux neuronaux des hémisphères droit et gauche auparavant isolés.

 

Cette synchronisation conduit à une restructuration du vécu du souvenir. De telles restructurations permettent la connexion à de nouvelles associations et solutions.

 

La thérapie s’adresse à toute personne (de l’enfant - même en bas âge - à l’adulte) souffrant de perturbations émotionnelles généralement liées à des traumatismes psychologiques.  Autant de traumatismes « évidents », tels les violences physiques et psychologiques, les abus sexuels, les accidents graves, les décès, les maladies graves, les incendies, les catastrophes naturelles, les situations de guerre et attentats, et aussi d'événements de vie difficiles qui peuvent être la source d’émotions ou de comportements inadaptés ou excessifs dans la vie quotidienne (enfance perturbée, séparations, fausses couches et IVG, deuils, difficultés professionnelles).

 

 Ces perturbations émotionnelles s’expriment sous diverses formes : irritabilité, angoisse, cauchemars, tendance à l’isolement, état dépressif, comportement agité voire violent, douleurs physiques, somatisations, régression chez l’enfant, Hyper vigilance, insomnies ... Et aussi psychologiques  dues à des traumatismes récents ou anciens, parfois inconscients : dépression, addictions, troubles du comportement alimentaire, attaques de panique, phobies.

 

Ces perturbations apparaissent quand notre cerveau est dépassé par un choc traumatique et n’arrive pas à traiter (ou digérer) les informations comme il le fait ordinairement. Il reste bloqué sur l’évènement, sans que nous en ayons conscience, et ce sont les vécus traumatiques non digérés qui sont sources de ces perturbations.

 

La thérapie permet de débloquer les mécanismes naturels de traitement de l’information, et ainsi le traumatisme peut enfin être retraité (ou digéré), même de nombreuses années après.  C’est une approche thérapeutique mondialement reconnue par la communauté scientifique pour son efficacité dans le traitement des troubles post-traumatiques.

Elle est la seule avec les thérapies comportementales et cognitives dont l’usage est officiellement recommandé pour le traitement des états de stress post traumatique par la Haute Autorité de la Santé (HAS) qui intervient dans la validation des soins médicaux.

Une préparation est indispensable : des entretiens préliminaires permettent au patient d’établir une relation de confiance avec son praticien et d’identifier, avec son aide, le ou les souvenirs traumatiques à l’origine de ses difficultés.

Ces souvenirs seront ensuite retraités, un à un, lors des séances. Il faut parfois plusieurs séances pour traiter un seul souvenir. Pour les enfants, le traitement  se fait en présence des parents en fonction de l’âge de l’enfant. Le processus de traitement activé par la méthode est un processus conscient. Il correspond à ce que fait naturellement notre cerveau quand il ne se bloque pas.

 

L’évènement se retraite spontanément, et différemment pour chaque personne selon son vécu, sa personnalité, ses ressources, sa culture. Les séries de stimulations bilatérales continuent jusqu’à ce que le souvenir de l’évènement ne soit plus source de perturbations mais soit associé à des ressentis calmes ainsi qu’à des pensées positives et constructives.

 

A LIRE :
“Des yeux pour guérir” de Francine Shapiro et Margot Silk Forrest.
Aidée d’une journaliste, la créatrice de l’EMDR livre enfin ses secrets en français, avec nombre d’explications et d’exemples à l’appui (Seuil, 2005).
“Guérir” de David Servan-Schreiber. 
Dans son livre best-seller, le docteur David Servan-Schreiber consacre plusieurs chapitres à l’EMDR, qu’il définit comme une « autoguérison des grands traumatismes » (Pocket, 2005).
“EMDR, une révolution thérapeutique” de Jacques Roques. 
En s’adressant au grand public comme aux professionnels, ce psychanalyste, ex-praticien au CHU de Nîmes, fait œuvre didactique et offre un portrait complet de l’EMDR : troubles, traitement, développements cliniques (Desclée de Brouwer, 2003).

 

Coordonnées

Bien être à Melle

 
Sur rendez-vous du mardi au samedi

Vous pouvez nous joindre ou prendre rendez-vous,

le jeudi à partir de 10h 

veuillez nous appeler au :

06 83 11 47 86


Animée par

Mireille Lusseau

 

Adresse d'activité : 

25 grand chemin St Jacques

79500 St Léger de la Mattinière

 

bienetreamelle@gmail.com

Adresse postale :

CSC 8 place R. Groussard 

79500 Melle

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Bien être à Melle